Ateliers

B.07 – DOELTAAL LEERTAAL (EN WAAROM DOELTAAL VOERTAAL ONZIN IS…)
31 octobre 2021
B.05 – LE FRANÇAIS, C’EST UTILE ! LES RESSOURCES TV5MONDE POUR LE FRANÇAIS PROFESSIONNEL
31 octobre 2021
Show all

B.06 – Malheureusement cet atelier a été annulé.

 0,00

Langue : français
Par : Michèle Lenoble-Pinson – Université Saint-Louis (Bruxelles) – Belgique

Description :
Les rectifications recommandées par l’Académie française donnent la note. Elles plaisent aux apprenants parce qu’elles suppriment des irrégularités. Elles rationalisent l’écriture des adjectifs numéraux composés (221), des noms composés (millepatte comme millefeuille) et des mots empruntés (weekend, des whiskys). Elles uniformisent la conjugaison des verbes en -eler et -eter et donnent de la cohérence à l’emploi du tréma.
Même sans être enseignées, elles se répandent dans l’usage courant parce qu’elles correspondent à l’évolution naturelle de la prononciation et des formes. Les dictionnaires et les correcteurs orthographiques en tiennent compte. Souvent, le changement ne touche qu’un accent (disparaitre, couter). Les graphies traditionnelles restent valables. Toutefois, les enseignants doivent savoir que ni les graphies nouvelles ni les anciennes ne peuvent être tenues pour fautives. Atelier construit à partir d’exercices.

En stock

UGS : B.06 Catégorie :
Description

Langue : français
Par : Michèle Lenoble-Pinson – Université Saint-Louis (Bruxelles) – Belgique

Description :
Les rectifications recommandées par l’Académie française donnent la note. Elles plaisent aux apprenants parce qu’elles suppriment des irrégularités. Elles rationalisent l’écriture des adjectifs numéraux composés (221), des noms composés (millepatte comme millefeuille) et des mots empruntés (weekend, des whiskys). Elles uniformisent la conjugaison des verbes en -eler et -eter et donnent de la cohérence à l’emploi du tréma.
Même sans être enseignées, elles se répandent dans l’usage courant parce qu’elles correspondent à l’évolution naturelle de la prononciation et des formes. Les dictionnaires et les correcteurs orthographiques en tiennent compte. Souvent, le changement ne touche qu’un accent (disparaitre, couter). Les graphies traditionnelles restent valables. Toutefois, les enseignants doivent savoir que ni les graphies nouvelles ni les anciennes ne peuvent être tenues pour fautives. Atelier construit à partir d’exercices.

X