Le français, c'est le pied!

Lors d’un séjour en France, dernièrement, j'ai été frappé par la fréquence d'emploi de l’expression «ça marche». Par exemple en réponse à une simple question posée dans un magasin. On l’utilise en remplacement de mots comme oui, entend ou d’accord. En 2010, le billettiste français Claude Duneton a déjà écrit dans le Figaro Littéraire à propos de l’utilisation fréquente de ça marche, qualifiant cette expression d'adjectifs comme «dynamique» et «témoignant d’entrain» C’est ce dynamisme qui a bientôt mis les organisateurs du congrès sur la piste de cet intitulé positif pour le congrès 2017. 

Car les organisateurs du congrès sont bel et bien positifs ! Le comité organisateur essaie tout de même de voir les côtés positifs dans un monde changeant (sur le plan géopolitique ainsi que sur le plan national et pédagogique). Le programme de la quatorzième édition est de nouveau bien chargé, et offre un large éventail d’intervenants provenant de nombreux pays. La participation d'ambassades de pays connus, ainsi que celles de pays inattendus qui sont liés à la francophonie, contribue au sentiment positif que nous souhaitons transmettre. Nous espérons qu’il en résulte de l’énergie et que vous trouverez beaucoup de vitalité et d’encouragement lors de ces deux jours de congrès afin que vos cours se déroulent de façon encore plus éclatante, pour que ça marche mieux ! 

Plusieurs ambassades ont déjà confirmé leur présence. En plus des pays « habituels » il y aura aussi quelques participants inattendus comme le Chypre ou la Roumanie. Ils font tous partie de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Ils sont prêts à se battre ensemble – avec vous et nous – pour le français. Ils montrent que la langue française est toujours vivante et animée et que le français fait partie des langues mondiales, malgré ce que l’on entend ou ce que l’on lit dans le plat pays ! 

En pratique, les préparatifs d’un nouveau congrès commencent environ 20 mois avant que celui-ci ait lieu. Le recrutement des intervenants est un travail qui prend beaucoup de temps. Nous recrutons activement et répondons en parallèle aux offres qui nous sont faites directement. Le comité fait un choix parmi toutes ces offres Parfois, c’est un choix difficile et parfois ce n’est pas le cas. L’organisation se compose de mesdames Annemieke Haarlem, Els Mulder et Barbara Verkuil et de messieurs Arie van den Akker, Twan Geerts et du soussigné. Nous faisons ce travail à côté de notre travail de professeur de français. Grâce à ce travail quotidien d’enseignant, nous sommes au courant de ce qui se passe dans l’enseignement du français aux Pays-Bas. Le travail dans le cadre de cette organisation est bénévole et nous sommes par conséquent des amateurs (la signification néerlandaise de ce mot est : une personne « non-professionnelle »),mais grâce à des années d’expérience dans le domaine de l’enseignement et de la langue française, nous sommes peut-être plus des amateurs dans le sens français du mot : des passionnés !

L’offre des intervenants pour 2017 a été étourdissante. Après quelques séances de tri et après avoir effectué notre sélection, il nous restait toujours trop de propositions intéressantes.

Il y avait deux options : soit nous laissions tomber certains de ces sujets, soit nous créions, d’une façon ludique, une autre possibilité dans une série que nous appelons  « série L » : c’est la dernière série de vendredi pour ceux qui ne se fatiguent pas (les Lâche pas) et c’est la première de samedi pour ceux qui préfèrent commencer tôt (les Lève-tôt). Nous avons choisi cette dernière option, avec laquelle nous espérons tenir compte des souhaits de nos collègues, qui nous ont fait savoir qu’il était si difficile de faire des choix parmi toutes ces offres intéressantes lors des congrès précédents. 

Vous pouvez vous inscrire par internet. Notre site a été actualisé et cela veut dire, entre autres, que les participants du dernier congrès peuvent se connecter avec leur nom d’utilisateur et leur mot de passe de 2015. Après cette connexion, toutes les coordonnées apparaissent sur votre écran. Les nouveaux participants peuvent également s’inscrire directement, après avoir créé un compte. De plus, tout participant peut suivre le statut actuel de son inscription en ligne. Par contre, votre attestation de présence au congrès ne sera pas un document numérique. Elle va être transmise personnellement à la fin du congrès. De cette façon, nous garantissons l’approbation de « Registerleraar », l’association qui immatricule tous les professeurs des Pays-Bas/ 

Outre les ateliers de formation complémentaire, vous trouverez lors du congrès, comme d’habitude, le salon des exposants. Vous y trouverez beaucoup d’entreprises et d’associations qui offrent leurs services aux professeurs de français. Peut-être sont-elles trop nombreuses pour être toutes visitées le vendredi. C’est pour cela que nous avons eu l’idée d’organiser un marché plus petit le samedi, une sorte de marché off, auquel nous invitons les organisations plus idéelles de notre branche. 

Quatre points culminants regroupant tous les participants sont prévus pendant le congrès 2017 : l’ouverture, qui se fera en présence de l’ambassadeur de France et de nombreux représentants diplomatiques des pays francophones, aura également un apport belge en la personne de Jacques Mercier. Ce dernier est écrivain et ancien animateur de la télévision publique wallonne RTBF. Pendant des années, il a animé l’émission de radio populaire Le jeu des dictionnaires. Il y aura une deuxième  rencontre avec tous les participants, juste avant le dîner du vendredi soir, et c'est le vin d'honneur au cours de laquelle nous lèverons notre verre avec le Délégué de Wallonie-Bruxelles qui offre ce vin d'honneur. 

Le programme de la soirée – la troisième entrevue avec tous les participants – sera musical. Nous avons invité une étoile montante au firmament variété française : Thomas Boissy. Cet artiste est devenu célèbre grâce à ses improvisations dans l’émission télévision La France a un incroyable talent (sur M6), et il s’est produit dans des théâtres comme l’Olympia, les Folies Bergère et le Casino de Paris. Sur son dernier disque Une chanson française (2016), il renouvelle des chansons connues, qu’il nous fera chantera lors du congrès ainsi que ses improvisations.

Le quatrième rendez-vous regroupant tous les participants sera la session de clôture le samedi. Cela sera un événement extraordinaire car l’écrivain et cinéaste Philippe Claudel sera présent en personne ! Cet homme polyvalent et sympathique n’a certainement pas besoin de plus ample introduction : un très grand nombre de ses livres sont lus par les lycéens néerlandais, beaucoup de ses films sont appréciés de nos collègues, et ses livres sont des sujets de prédilection au sein des clubs de lecture. L’entrevue avec Claudel ne sera pas une lecture, mais un entretien qui sera mené par l'ancien membre du comité organisateur, notre estimée Edda Holm. Elle lui posera entre autres des questions que les participants au congrès auront pu proposer à l'avance.

Bref, il ne manquera pas de défis ! Donc inscrivez-vous vite: en marche ! Marchez, mais ne vous laissez pas marcher sur les pieds ; faites tout pour que ça marche, afin que vos élèves disent aussi : le français c’est le pied, puisque avec le français, ça marche ! 

A bientôt !

 

Marcel van den Munckhof
Président du congrès 2017